Post Scriptum

ps3En 2008, Elizabeth et Guy ont publié « Je Hais la Campagne, ma Femme Adore ! » aux Editions du Rocher.
Lors de sa sortie, Il a rencontré un très grand succès médiatique en France (Presse nationale quotidienne, hebdomadaire, magazines, radios et shows télévisés nationaux.
Deux semaines après sa mise en place il était parmi les dix succès de l’été de la FNAC en France, favori des lecteurs de VSD, de France Soir, et se retrouvait 4ème du classement Amazon sur internet.

CoverJe Hais la Campagne, ma Femme Adore !

(Nos Chambres d’hôtes, Nos Aventures)

Après un week-end à la campagne, qui n’a pas rêvé d’envoyer aux enfers, patron, pollution, réveille-matin et transports en commun.

Pourquoi ne pas entrer dans la famille « tendance » de ces fameux « Rurbains » qui grâce au Net, concilient emploi des villes, et emploi des champs ?

Elizabeth « l’Anglaise » vient de la Mode. Guy écrit des chansons. Il a fait danser, chanter la France entière.
Ensemble, ils décident de créer une demeure d’hôtes à quelques pas de celle de Colette la sulfureuse. C’est le début d’une aventure dont l’un d’eux ne sortira pas intact.

ps1Avez-vous rêvé de créer des  «Chambres d’Hôtes» pour accompagner et doper plaisamment votre retraite? Bienvenue au Club !
Réfléchissez bien avant de commettre l’irréparable. Le bonheur n’est pas toujours dans le pré !
Dans ces pages écrites à quatre mains, visiteurs du soir, nymphomanes, schizophrènes, idoles et bandits se débattent dans un joyeux désordre.
Les auteurs survivent dans un univers compilé de générosité, de racisme ordinaire et de superstitions inconcevables à 1h30 de Paris !

ps2Rien ne leur sera épargné.

L’Anglaise s’accroche à la barre de son projet face au vent car, comme elle l’affirme, elle porte le bonheur en elle.
Il hait la campagne, l’«Anglaise » l’Aââââ-dore.

Mariés depuis 1991, c’est leur premier ouvrage commun.
ps4La rencontre de cette Britannique au flegme «tamisé» avec les caractères de la France profonde, le désespoir d’un mari qui aurait préféré St Tropez, St Barth à St Sauveur, donne une gentille claque aux rêves utopiques des « Bobos ».

Guy Floriant est parolier journaliste, grand reporter et écrivain.
C’est son troisième ouvrage publié aux Editions du Rocher.
Elizabeth est conseil en Communication et maitresse de la Maison Marthe à ses heures !